Découvrir la partie péruvienne de l’Amazonie

Terre d’aventure et de mystère, l’Amazonie ou le poumon de la planète est une destination qui fait rêver. Cette région est immense et recouvre plus d’un tiers du territoire péruvien. On s’imagine déjà pénétrer dans cette jungle fascinante à la végétation luxuriante, écartant les lianes sur notre passage à la recherche des trésors de la plus grande réserve de biodiversité de la planète. Partez à la rencontre des communautés locales, découvrez une faune et une flore hors du commun. Vous ne serez plus vous-même à la fin de ce voyage au Pérou.

Iquitos

 

Au cœur de la jungle, Iquitos est un petit port lové entre les rios Nanay et Itaya. C’est la capitale de l’Amazonie péruvienne.  Elle a été construite par les conquistadors espagnols qui pensaient avoir découvert l’El Dorado. C’est un excellent point de chute pour sillonner la région. C’est également le point de départ de nombreuses excursions et croisières de luxe sur le fleuve Amazone. Seulement, il faut savoir que la ville est accessible uniquement par bateau ou par avion. Iquitos est un petit coin de paradis aux portes de l’Amazonie. Avant de vous lancer dans quoi que ce soit profitez des petites maisonnettes et des lodges enfouis dans la forêt vierge. Ensuite rendez-vous à la Casa de Fierro, une structure métallique imaginée et construite par l’entreprise de Gustave Eiffel, vous pouvez en apprendre davantage sur le caoutchouc qui a longtemps été une aubaine économique pour la ville. Sa proximité avec la réserve Pacaya  Samiria reste l’intérêt majeur d’Iquitos. Vous avez la chance de pouvoir nager  avec les dauphins  roses Quistococha. A seulement 40 km de la ville se trouve l’île aux singes qui abrite de nombreuses espèces de singes, perchés dans les bananiers et autres arbres fruitiers. Les amoureux des animaux sont aux anges !

Puerto Maldonado

Située au cœur de la forêt amazonienne, au confluent des rios Madre de Dios et Tambopata, Puerto Maldonado est la capitale de la région Madre de Dios. C’est le lieu privilégié pour effectuer des excursions dans la jungle, dignes d’un scénario des plus grands aventuriers. Baladez-vous dans cette ville tranquille et paisible et arpentez sa place d’armes surplombée d’une grosse horloge de style japonais. C’est une ville au contact de la nature. De nombreuses activités vous sont proposées comme la pêche aux piranhas que vous pouvez ensuite déguster, l’observation de l’anaconda ou vous pouvez vous baigner avec les fameux dauphins roses. Accompagné de votre guide partez à la rencontre des communautés locales. Ces populations se feront un plaisir de vous expliquer leurs rites et traditions. N’hésitez pas à rester dans leurs villages une ou plusieurs nuits pour bien vous imprégner de leur culture. Nous vous recommandons également de monter à bord d’une pirogue et de voguer au rythme de l’Amazone jusqu’à la réserve naturelle de Tambopata.

La Réserve naturelle de Tambopata

 

A deux pas de Puerto Maldonado Tambopata est une des réserves les plus connues de l’Amazonie péruvienne. Elle s’étend sur 1,5 millions d’hectares et depuis 1990 elle a été classée zone protégée. Des tribus indiennes avec un mode de vie autarcique peuplent la réserve. Ces tribus seraient les descendants directs des premiers humains ayant habités cette zone il y a 4 millions d’années. Les principales tribus sont l’Ese’Eja et la Puquirieri.

La Réserve abrite une faune et une flore incroyable que l’on peut expliquer  par le rôle clef que jouent les lacs et les lagunes avoisinant. Ces points d’eau abritent plus de 40 espèces d’oiseaux migrateurs, différents mammifères et ovipares endémiques. Au niveau botanique la Réserve est surprenante. On y décompte pas moins de 150 différentes variétés d’arbres sur un seul hectare et sont identifiées plus de 1 255 plantes. La Réserve regorge de nombreuses espèces de reptiles, batraciens et plus de 180 espèces de poissons. C’est juste impressionnant ! Vous pouvez également croiser des boas émeraude et autres sortes, des anacondas, des caïmans noir et blanc. Vous pouvez faire la rencontre de pumas, de tigres et même de léopards qui vivent en liberté mais restent menacés par le braconnage et la déforestation.

De nombreuses activités vous sont proposées pour être au plus proche de la nature et de ses richesses. Embarquez sur une pirogue et naviguez sur le Lac Sandoval à la rencontre des martins pêcheurs, des échassiers, des caïmans et loutres géantes. Ensuite partez explorer la jungle et ses moindres recoins au cours d’un safari photo animalier. Ce sont des paysages magnifiques, divers et variés qui se déploient devant vous : marais, palmeraies, rivières et îles de sable blanc.

Réserve de Pacaya Samiria

 

La réserve Pacaya Samiria est un sanctuaire de la nature, située dans la province de Loreto. C’est la seconde zone protégée la plus grande du Pérou et s’étend sur plus de 2 080 000 hectares. La jungle se déploie sous vos yeux, à perte de vue, abritant une faune et une flore incroyable. Plus de 1 025 races de vertébrés sont identifiées tels que des pumas, jaguars, cerfs, tapirs et plus de 440 espèces d’oiseaux. Au niveau aquatique 58 espèces d’amphibies sont recensées comme le dauphin rose ou gris et le caïman noir ou blanc. On y trouve également 256 types de poissons tels que le poisson chat zungaro. On y compte plus de 965 espèces de plantes sylvestres et 59 de plantes cultivées. Baladez-vous dans la réserve, prêtez attention à chaque bruit, chaque odeur et couleur. Eveillez tous vos sens, vous  en garderez un souvenir mémorable.  N’hésitez pas à vous rendre dans la zone d’El Dorado, c’est l’endroit parfait pour y faire du trekking, de la spéléologie et de la photographie.

Accompagné de votre guide partez à la rencontre des 100 000 indigènes des tribus qui peuplent la réserve. Il s’agit des tribus Cucama-Cucamilla, Kiwcha, Shipibo, Shiwulu et Kacha Edzé. Si vous êtes chanceux vous pourrez faire la connaissance du Chaman, le sage de la tribu et peut être que vous pourrez goûter à l’Ayahuasca, un mélange hallucinogène composé principalement de lianes. Il est possible de séjourner chez les habitants de la tribu des Kukama Kukamiria, ils seront enchantés de vous faire découvrir leurs rites et traditions.

Parc national de Manu

 

Classé réserve de biosphère par l’Unesco en 1977, le gigantesque Parc national Manu s’étend sur plus de 1 716 000 hectares. C’est l’une des zones les plus protégées du Pérou. Il se situe à cheval sur les départements de Madre de Dios et Cusco et est très difficile d’accès. Le Parc vous émerveille par sa biodiversité très riche. Par exemple,  sur un hectare de forêt on recense plus de 250 espèces d’arbres. C’est un véritable sanctuaire de la nature, vous y observez les animaux dans leur environnement naturel : loutres, caïmans, jaguars, ours à lunettes, singes-araignées. Vous pouvez aussi admirer plus de 1 000 espèces d’oiseaux comme des toucans, des perroquets, l’aigle harpie et même le jabiru d’Amérique. Il semblerait que le parc abriterait la mythique cité secrète, Paititi. Les incas y auraient enfoui leurs richesses et trésors pour les préserver  du pillage des colons lors de la conquista española. Elle continue à susciter l’intérêt des aventuriers qui la recherchent toujours. Le parc abrite également de nombreuses ethnies qui vivent en parfaite autarcie et qui n’ont jamais eu de contact avec le monde civilisé. Il s’agit des ethnies Amahuacas, Yaminahuas et Machiguengas.

Laissez un petit commentaire : )

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *