Les Cinque Terre, patrimoine mondiale de l’UNESCO

Les Cinque Terre, paradis d’Italie

Les Cinque Terre, ou les « 5 terres » en français, véritable merveille de l’Italie, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1997. 5 communes médiévales, toutes plus belles les unes que les autres, situées dans la province de La Spezia, en Ligurie, sur une superficie de 42,26km2 et accueillant 5000 habitants.

MONTEROSSO, (1er village en venant de Gênes) MANAROLA, CORNIGLIA, VERNAZZA et RIOMAGGIORE, de vrais bijoux reliés entre eux par des sentiers côtiers très pittoresques. Au détour de ces sentiers, dont certains sont payants, vous admirerez les ports nichés dans de petites criques, qui vous invitent à vous baigner dans une eau turquoise, les maisons colorées accrochées aux rochers, les vignes centenaires en escalier à flanc de coteaux, les collines tombant à pic dans l’eau, les pins, le chant des cigales, sauront éblouir les amoureux et rappeler les paysages méditerranéens. 

Monterosso Al MareIl est très difficile d’accéder aux Cinque Terre, les voitures y sont interdites. Le train est le meilleur moyen de transport, à partir de Gênes, La Spezia ou Levanto. C’est la destination incontournable pour les amoureux de la dolce vita où chacun vit à son propre rythme, avec un certain flegme. C’est un lieu idéal à visiter hors saison pour profiter de l’été indien en toute quiétude.

Les édifices à voir :Au 16ème s, ce village était fortifié et défendu par 13 tours. La cloche St-Jean-Baptiste est d’ailleurs abritée par une tour défensive. Il a conservé ce côté médiéval, avec des ruelles étroites (carruggi) et des maisons-tours (case-tarri). Séparé par une barre rocheuse plongeant dans la mer, avec le bourg ancien d’un côté et le quartier de Fégina, de l’autre, Montoresso est le plus grand village des Cinque Terre.

    • L’église des Pères Capucins, monument incontournable qui a une vue irrésistible sur les 4 autres villages.
    • La tour Aurora qui abrite la cloche de San Giovanni.
    • La statue géante du Dieu de la mer Neptune, Il Gigant, qui porte un énorme coquillageCette statue en béton et en fer, de 1700 tonnes, pour une hauteur de 14 mètres, a été réalisée par l’artiste Arrigo Minerbi et l‘ingénieur Levaceri en 1910. Cette statue a souffert pendant la seconde guerre mondiale et lors d’une énorme tempête en 1966.
    • De style baroque, la chapelle Mortis et Orationis « Mort et Prière ».
    • Le sanctuaire de Nostra Signora di Soviore, reine des mers et protectrice des marins est surtout un refuge.

Vernazza

Le 25 octobre 2011, des pluies torrentielles déferlent dans les rues obligeant l’évacuation du village. C’est la plus grande inondation que le parc national ait connue. Quelques affiches près de la gare rappellent cette catastrophe. 100 millions d’euros ont été nécessaires pour réparer les dégâts, réparation qui a duré près de 2 ans.Difficilement accessible, ce village a été fondé aux alentours de l’an 1000. C’est certainement le plus pittoresque des Cinque Terre, mais aussi le plus prospère. Le château des Doria, construit aux alentours du 13ème siècle, est le témoignage de cette richesse. Il a servi aux Allemands pendant la seconde guerre mondiale, en tant que place forte militaire. Bien qu’endommagé, il a été restauré et accueille régulièrement des conférences et expositions diverses. Pour y accéder il faudra grimper 124 marches.

Les édifices  à voir :

    • Eglise Santa Margherita d’Antiochia, de style romain en 1750, transformée en baroque, puis en 1970 revient à ses origines.
    • Eglise San Francesco, construite au 17ème avec une tour carrée accueille aujourd’hui des concerts et évènements divers.
    • La tour Belforte, symbole du village, offre un panorama unique du village et de la côte.
    • Lancien sanctuaire della Madonna Nera, construit au 11ème siècle est un autre lieu très pittoresque à ne pas manquer.

Corniglia

Edifices à voir :Ce village, perché sur une falaise, remonte à l’époque romaine. C’est le seul village qui ne descend pas directement à la mer, c’est pourquoi la vigne en fait sa richesse. Pour y accéder, autant être bien chaussé, car il faudra gravir la lardarina escalier totalisant 382 marches. Les maisons sont basses et s’articulent autour de la rue principale. L’histoire fait état d’un château, mais aucun reste n’est trouvé.

    • Avec une vue surprenante sur la mer, l’oratoire des « disciplinati»remontant au 18ème est un monument imposant à voir avec le « Largo Taragiio », place principale du village.
    • La façade de l’église Saint-Pierre, bâtie en 1350, est embellie d’une rosace en marbre, et d’une décoration représentant l’emblème du village, à savoir un cerf.

Manorola

Ce village est le plus ancien des Cinque Terre et est considéré comme le plus beau. Il est construit sur une pointe rocheuse surplombant la mer, aux alentours du 12ème siècle. Le bourg s’est développé avec des maisons-tours qui en favorisaient la défense. Du latin « Manium Arula », Manarola signifie «petit autel pour prier les Mani » dieux romains de la maison. Il a d’abord été sous la tutelle des Marquis de Carpena puis des Fieschi et finalement sous le contrôle de la République de Gênes.

Le village est si petit qu’il n’y a qu’une seule rue. Les activités sont la pêche et la viticulture. Implantées sur les falaises, les vignes produisent un vin doux, appelé Siacchetra, qui se boit au dessert. La récolte est transportée par un petit train archaïque.

Sites à visiter :

    • Eglise San Lorenzo, de style baroque, située sur la place du même nom. Toujours ouverte, vous pourrez admirer la belle rosace en façade et les très vieilles statues du 14ème
    • Le sanctuaire de Nostra Signora della Salute, situé dans la partie haute de l’habitat de Volestra conserve sa structure de style roman du 12ème
    • Le sentier dell‘Amore ou “Promenade de l’Amour” va de Manarola à Riomaggiore par la mer.
    • La crèche de Noël, la plus grande du monde, est impressionnante. A ne pas rater si vous êtes en vacances à ce moment-là.

Manarola est relié à Riomaggiore par la « via dell’amore », le sentier des amoureux où les couples se prennent en photo, écrivent leurs prénoms ou initiales puis accrochent un cadenas.

Riomaggiore, petite capitale des Cinque Terre

Les sites à visiter :Ce village de pêcheurs est le plus oriental des villages. Il a été fondé autour du 7ème siècle par des réfugiés grecs fuyant la méchanceté de Leone III Isaurico. Accessible par l’arrière au niveau des étages supérieurs, il est particulièrement coloré. Ses maisons construites à flanc de colline se partagent en 2 rives et sont reliées par des escaliers assez raides. La rue principale s’arrête au pied d’une crique au milieu des rochers noirs.

  • La basilique de San Giovanni Battista, construite en 1340. Elle a été reconstruite en 1870-1871, suite à un éboulement. Des œuvres d’art y sont conservées, notamment un orgue mécanique.
  • Le sanctuaire de Montenero permet d’admirer le panorama jusqu’à l’Ile de Tino.
  • L’église de Santa Maria Assunta, au centre du village, possède entre autre une statue en bois de la Madonna, une œuvre peinte de l’image de Jésus.
  • Le château, forteresse des invasions barbares, ouvert au public, est un endroit romantique.

Quoi de mieux pour conclure ce magnifique sujet par la citation suivante:

« Cinq, le nombre de chemins qui m’ont amené à toi. Cinque, le nombre de sentiers qui me parlent de toi: Monterosso, Vernazza, Corniglia, Manarola, Riomaggiore. Cinq terres, terres de mille peines. Cinq, le nombre de papillons qui vivent en moi ».

Laissez un petit commentaire : )

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *