San Miguel de Allende, une petite ville charmante du Mexique

À la remise du « 26ème prix Readers’ Choise Awards », un célèbre magazine de voyage a annoncé que San Miguel de Allende est classée première parmi les destinations préférées des voyageurs, surpassant Florence, Budapest, Salzbourg… Construite au XVIe siècle, la petite ville fortifiée de San Miguel de Allende se trouve dans le centre du Mexique, dans l’État de Guanajuato. Elle abrite de nombreux bâtiments affichant un style colonial, baroque et néo-classique, dont la Parroquia de San Miguel Arcángel. Elle seule vaut un petit détour durant un séjour au Mexique. Cette église paroissiale est érigée en 1880 en l’honneur du moine franciscain Juan de San Miguel, saint patron de la cité. Avant d’y pénétrer, les vacanciers lèveront leurs yeux pour admirer la façade aux tourelles roses, les clochers monumentaux, les statues et les gargouilles. De nuit, le spectacle est fascinant : la beauté architecturale de l’édifice ressort plus encore sous l’influence des lumières vives. Une fois à l’intérieur, les amateurs d’art examineront des peintures à l’huile datant du XVIIe et du XVIIIe siècle et le grand orgue ramené d’Allemagne au milieu du XIXe siècle. Près des chapelles, les visiteurs contempleront des sculptures des saints, dont celle de l’archange saint Michel, œuvres de talentueux artistes. Après cela, ils feront une virée sur la place principale nommée El Jardin. À l’ombre des lauriers bien taillés, les promeneurs se reposeront sur des bancs en fer forgé. Durant cette pause, ils observeront la vie animée de l’agglomération : des marchands ambulants vendant de la nourriture, des groupes d’enfants courant partout, des Mariachis, vêtus de costumes traditionnels, offrant des shows musicaux divertissants…

Se promener à El Charco del Ingenio, une réserve naturelle mexicaine

Situé à quelques kilomètres du centre-ville de San Miguel de Allende, El Charco del Ingenio est à inclure dans un itinéraire de séjours au Mexique. C’est à la fois un jardin botanique et une réserve naturelle, qualifié « Zone de Paix » en 2005 par le Dalaï-Lama. L’endroit est idéal pour la méditation, mais les routards pourront y faire de l’exercice, marcher ou simplement profiter de la nature. Justement, en déambulant à travers les sentiers surveillés, les vacanciers découvriront une collection inouïe de cactées et de plantes grasses, dont la majeure partie pousse naturellement, tandis que d’autres sont préservées sous serre. Beaucoup de ces végétations du Mexique sont rares, menacées ou en danger de disparition. Durant leur balade, les globe-trotters passeront par un immense plan d’eau. Il leur est possible d’apercevoir des oiseaux tels que des aigrettes et des hérons. Leur promenade se termine au haut des falaises de l’imposant canyon. De là, ils auront une vue dégagée sur la ville de San Miguel.

San Miguel, un lieu qui inspire la piété

Pour jouir pleinement d’un séjour Mexique, notamment à San Miguel de Allende, un passage au Santuario de Atotonilco s’impose. Cet important lieu de pèlerinage, surnommé « Chapelle Sixtine des Amériques », a été bâti au XVIIIe siècle par le Père Luis Felipe Neri de Alfaro. Dans ce sanctuaire chrétien, les voyageurs regarderont avec dévotion des fresques baroques et des peintures murales, représentant en images la souffrance du Christ. L’artiste Antonio Martinez de Pocasangre a mis 30 ans pour réaliser ce chef-d’œuvre admirable.