La Suisse, la capitale du chocolat !

La Suisse, le pays du chocolat d’exception

Les suisses sont réputés pour leur excellence dans bien des domaines. Le fameux “Made In Swiss” est en soi le garant d’une qualité et d’une exigence sans pareille.

Difficile de démentir une telle affirmation…Les Suisses ont en effet la particularité de s’illustrer dans dans une multitude domaine comme la finance, l’horlogerie, l’ingénierie de haute-précision, sans oublier le chocolat bien-sûr !

La réputation du chocolat suisse n’est plus à faire. Des marques d’envergure mondiale comme Lindt ou Cailler figurent sur les étalages des supermarchés dans le monde entier. Personne n’oserait contredire la suprématie des helvètes dans ce domaine.

Même si parfois, quelques voix belges ou françaises tentent de démontrer le contraire, il faut bien avouer que la conviction n’y est pas. Après tout, les suisses sont les premiers consommateurs de chocolat avec 11 kg/habitant par année. Et bien-sûr, c’est le chocolat local qui est le plus consommé au pays même si vous pourrez trouver quelques marques exotiques ici et là.

Pour autant, n’allez pas croire que s’arrêter dans le premier magasin venu fera de vous un fin connaisseur. Le chocolat suisse, le chocolat des gourmets, en somme, le vrai chocolat est réalisé par des chocolatiers artisanaux et surtout, il coûte cher !

Comme toujours, l’excellence a un prix !

Pourtant, au regard de l’histoire, rien ne prédisposait la confédération helvétique a dominer l’industrie chocolatière. Le chocolat est en effet arrivé assez tard, en tout bien après que chez ses voisins européens. Les vertus aphrodisiaques que l’on prêtait au cacao et ses dérivés ne faisaient pas bon ménage avec la doctrine protestante de l’époque. De Genève à Zurich, les calvinistes veillaient au grain !

C’est seulement  à partir du 18ème siècle que le chocolat devient populaire. Les pionniers du chocolat suisse en profitent pour mettre au point des méthodes révolutionnaires. Les chocolatiers comme Lindt ou Cailler se démarquent grâce à leurs inventions et leur esprit entrepreneuriat qui leur permettent d’industrialiser la fabrication et la conservation du précieux “or brun”.

Dès lors, les maisons suisses se multiplient et l’émulation créée permet au pays d’asseoir sa réputation de capitale du chocolat devant les belges et les français. Les innovations qui permettront aux suisses de briller sont les suivantes : l’invention de la tablette de chocolat, l’invention du chocolat au lait.

Pays atypique, la Suisse se découpe en 4 aires linguistiques. Français, allemand, italien et romanche sont les 4 langues officielles du pays…En Suisse romande où l’on parle français, il y a deux grandes villes chocolatières qui comptent dans leurs rangs de grands chocolatiers artisanaux.

Genève et ses nombreuses chocolateries d’exceptions.

Forcément, le luxe appelle le luxe. Avec ses hôtels 4 et 5 étoiles, ses restaurants gastronomiques et sa clientèle haut-de-gamme, Genève impose un produit à la hauteur de ces exigences. Heureusement pour les gourmets, les meilleures chocolateries sont à Genève.

Parmi les artisans d’exception, on peut citer Auer, la chocolaterie de Rhône ou encore la Maison Cartier. Ces établissements ont pour particularité de se trouver au centre-ville genevois où se concentrent la plupart des chocolateries.

Lausanne n’est pas en reste

Pas de panique ! Si vous êtes en séjour, rassurez-vous, les chocolatiers de Lausanne sont tout aussi exceptionnels !

Le chocolatier Blondel ou l’artisan Olvier Fusch seront satisfaire les palais les plus fins.

Il va sans dire que si vous êtes de passage dans l’une de ses deux villes, vous avez l’obligation de goûter à ces délices culinaires ! 🙂

Laissez un petit commentaire : )

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *