L’aperitivo ou l’apéritif à l’italienne

L’aperitivo et ses recettes

L’aperitivo est un moment de partage et de convivialité en Italie. Bien qu’on puisse traduire « l’aperitivo » par « l’apéritif » en français, les deux n’ont en réalité rien à voir.

Si en France l’apéritif se prend surtout le week-end (pour 70% des français) et qu’il s’accompagne de cacahuètes, bretzels ou pistaches pour un moment convivial et simple, en Italie, l’aperitivo est une vraie institution.

L'aperitivo de Masdigbord
Masdigbord, l’art d’aimer l’aperitivo

En Italie, l’aperitivo se consomme principalement dans un bar. Dès le jeudi soir, à la sortie du bureau, été comme hiver, les italiens s’y retrouvent et se mettent en appétit. En effet, le concept de l’aperitivo est simple: tout achat d’une boisson permet l’accès à un buffet où l’on retrouve tout type de spécialités. Que ce soit de la pizza, des olives, de la mozzarella, des toasts, des pâtes, de la pancetta, du caviar d’aubergine, des gressini ou de la bruschetta… il y en a pour tous les goûts! Bien que certains en fassent leur repas (souvent les étrangers ou les étudiants) et que la tentation soit grande de servir et se resservir, l’aperitivo a pour seul objectif d’ouvrir l’appétit.

Que boivent les italiens à l’aperitivo?

Les prémices de l’aperitivo sont apparues pendant la Rome antique. Mais dans le sens moderne, l’aperitivo est né à Turin avec Antonio Benedetto Carpano qui en 1876 a inventé le vermouth, vin blanc mélangé à une infusion d’herbes et d’épices. Cette boisson exportée vers l’Europe est produite par Martini&Rossi à Cinzano, et devient « Martini ». Au 19ème siècle, Carlo Gancia propose une autre version, le Gancia de vermouth, qui devient la boisson officielle de la maison royale, et devient « Gancia Bianco, le vermouth de l’aristocratie et de la royauté ». Le vermouth est donc la boisson de l’aperitivo par excellence.

Dans le Frioul-Vénétie Julienne et dans la plupart de la Vénétie, la boisson de l’aperitivo est le friulano, cépage italien ou français de raisins blanc. A Reggio de Calabre et Milan, l’aperitivo est un buffet composé de mets sucrés et/ou salés.

Au fil des années, le mode de consommation a changé et de nouveaux cocktails sont apparus. Dans les années 80, il était courant de boire un Long Island Iced Tea (à base de tequila, de gin, de vodka, de rhum et de liqueur d’oranges), du whisky avec de la glace, du Campari (liqueur à base de plantes, écorce d’oranges) et du vin blanc. Puis sont apparus le Daiquiri, la Tequila et l’Americano (Campari, vermouth doux et d’eau de Seltz). Aujourd’hui les cocktails les plus servis sont le Negroni, le Vodka Martini, le Spritz et les jus de fruits. Mais on peut aussi boire des liqueurs d’anis (Pernod, Ricard ou Pastis) avec de l’eau minérale très fraîche, de la bière légère.

Masdigbord vous livre quelques recettes de cocktail à faire maison:

Le Venice

Ingrédients : ½ cl de angostura bitter, 2 cl de mandarine impériale, 1 cl de liqueur de cerises (cherry), 1 cl de jus d’oranges, 3 cl. de gin.

Préparer la recette dans un verre à mélange, frapper très fort à l’aide de la cuillère avec des glaçons, servir dans un verre à cocktail, décorer d’une rondelle d’orange.

Le Turin

Ingrédients : 4 cl de campari, 4 cl de vermouth rouge (martini,cinzano)

Mettre des glaçons dans un verre, verser les ingrédients, bien mélanger, décorer d’un zeste d’orange et de citron.

Le Ferrrari

Ingrédients : ½ de sirop de grenadine, 1,5 cl de cognac, 4 cl de jus d’oranges, 1,5 cl de amaretto.

Préparer la recette au shaker. Frapper, servir dans un verre à cocktail sur quelques glaçons et décorer d’une tranche d’orange

Le Dolce vita

Ingrédients : 1,5 cl de vermouth dry (martini, cinzano), ½ cl de angostura bitter, 3 cl de gin, 1,5cl de amaretto.

Préparer la recette dans un verre à mélange. Verser le tout dans le verre à cocktail rempli de glace et remuer. Décorer d’une demi-tranche d’orange.

L’Apérol Spritz

– 1 verre d’Aperol
– 3 verres de vin blanc pétillant type Prosecco
– 2 verres d’eau pétillante
– 5 glaçons
– 1 orange sanguine

Garnir de glaçons et d’un morceau d’orange (sanguine si possible).

Laissez un petit commentaire : )

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *