Le vin italien règne sur la gastronomie italienne

Le vin italien

Le vin italien est très apprécié partout dans le monde, même s’il a mis du temps pour être reconnu.

En effet, jusqu’à la loi de 1992, dite Gloria, il n’y avait pas d’appellation contrôlée. Les producteurs privilégiaient plutôt leur notoriété et leur talent. Mais, pays membre de l’Union Européenne, l’Italie a dû appliquer les règlements européens.

On vous l’assure: la météo clémente fait de l’Italie le producteur européen n° 1, avec un total de près de 45 millions d’hectolitres exportés en 2013! Elle est donc devant l’Espagne avec 44 millions et la France, affectée par les intempéries, avec 42 millions.

Les domaines viticoles italiens s’étendent de la Vénétie à la Sicile. Du blanc, (sec et léger, corsé, moelleux), en passant par le rouge (léger de corps moyen, puissants, de garde, se bonifiant en vieillissant) au rosé (venant de Sicile) ou à l’effervescent, l’Italie propose une grande variété de vins, pour la grande joie.

Quelques uns ont obtenu des récompenses par Robert Parker, américain, célèbre dégustateur de vin et critique de référence en œnologie, connu pour ses guides:

  • Le TENUTA SAN GUIDO SASSICAIA, vin de Bolgheri, a obtenu la note de 100/100 par Parker. Ce vin est considéré en Italie, comme un Bordeaux. Ce rouge est apprécié avec les viandes saignantes, gibiers, fromages, alors que rosé et blanc accompagneront les fruits de mer, les viandes blanches, les pâtes en sauce.
  • Le GIORGIO BARTHOLOMAUS, vin rouge de Toscane, au parfum de menthe et d’eucalyptus, enrobera votre palais. Il est fortement recommandé pour accompagner les lasagnes au prosciuto et à la mozzarella fumée.
  • Le CHIANTI, vin rouge le moins cher de la région de Toscane, dont l’origine est la plus ancienne. Très répandu depuis le 2Oème siècle, il accompagne la panzanella (salade florentine à base de pain et de tomates), toute sorte de gibier, la bistecca alla florentina (côte de bœuf sur le grill).
  • Le BAROLO CANNUBI BOSCHIS est produit par Luciani Sandrone, producteur de Barolo, considéré comme le plus grand de nos jours. Les gastronomes apprécieront ce vin avec un pavé de bœuf, un risotto, un osso bucco.
  • Le MOSCATO, vin doux, de la région du Piémont, est certainement le plus connu au niveau du blanc. Il est apprécié avec les gâteaux traditionnels italiens panettone ou pandoro.

Moi qui aime particulièrement les « spumante » ou « frizzante », les meilleurs vins sont le Lambrusco, l’Asti et le Prosecco. Ce dernier intéresse d’ailleurs particulièrement les Etats-Unis et, depuis plus récemment, la Chine. 3 fois moins cher que le champagne, son prix très compétitif risque de le détrôner. Les prix risquent cependant de flamber car en 2015 la vendange n’a pas été celle escomptée du fait d’une météo catastrophique.

Pour bien choisir votre vin, on vous invite à lire attentivement les étiquettes qui apportent de nombreuses précisions : doux, demi-sec, sec, mousseux, pétillant, nouveau, ayant subi une refermentation sur lie, temps de vinification, gradation de l’alcool…

Focus sur le vignoble italien d’une française passionnée de vin

On a choisi de s’intéresser au vignoble d’une française, l’actrice Carole Bouquet.

Son domaine, situé sur l’île de Pantelleria, entre la Sicile et la Tunisie, où le vent souffle 321 jours par an, où la terre est volcanique, aride, et difficile à travailler, lui permet de produire le Sangue d’Oro, de 14°5. C’est un vin liquoreux dont la couleur rappelle un coucher de soleil et fait la fierté de sa productrice.

Les vignes se cultivent en terrasses, sur différents niveaux et protégées contre le vent par des murets en pierres. Les grappes sont cueillies à la main, puis posées sur le sol, pour un séchage naturel par le soleil. C’est le passerillage. Les arômes qui s’en dégagent allient la bergamote, l’abricot, les amandes, le miel. Après 3 semaines de dessèchement naturel, la fermentation et la clarification, le vin est mis en bouteilles.

Servi très frais à l’apéritif avec un vieux conté, ou tout autre fromage, du foie gras, un dessert au chocolat noir, glaces à l’amande, ce vin est un vrai régal pour le palais. Appelé « vin du diable », il est vendu chez les bons cavistes de la région parisienne à un prix pouvant aller jusqu’à 40 € voire plus.

Laissez un petit commentaire : )

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *