Pourquoi Lyon est la capitale mondiale de la gastronomie ?

es saveurs gastronomiques de la ville lyonnaise ont connu un succès brillant depuis la fin du Moyen Age à la Renaissance. Une ville très fréquentée, 4 foires y avaient lieu chaque année, et cela a considérablement participé à la notoriété culinaire de la ville. Au XIXème siècle, Lyon commence à faire parler d’elle dans les guides touristiques qui mentionnaient des éloges de la qualité des produits et des services dans la ville. Les produits ne cessaient de se multiplier. Durant la crise de l’industrie de la soie, Lyon a pris conscience de son potentiel culinaire qui attire davantage les touristes. De nombreux événements tournant autour de la gastronomie et du tourisme ont donc été organisés fréquemment depuis 1933. La cuisine lyonnaise a par la suite séduit le célèbre journaliste culinaire français Curnonsky et Marcel Etienne Grancher, l’écrivain. Dupés par le savoir-faire lyonnais en matière de cuisine, ces derniers l’ont désigné « Capitale mondiale de la gastronomie » en 1935. Cela n’a fait que renforcer la renommée de la ville et elle porte d’ailleurs encore ce nom jusqu’à nos jours. Depuis, Lyon est donc devenue une ville de référence dans le monde de la gastronomie.

Des spécialités lyonnaises qui mettent en avant ses traditions

Bien que la gastronomie lyonnaise ait intégré de nouvelles tendances culinaires à la carte au fil du temps, elle a cependant gardé la tradition bourgeoise et sa culture populaire. Des plats, racontant une longue histoire, servis dans des cadres conviviaux, des restaurants typiques.

Le cardon est un légume qui a fait la renommée de la ville depuis la fin du Moyen Age et vous pouvez toujours le trouver dans les bouchons de la ville lyonnaise. Un légume dont les côtes, presque similaires à la côte de blette, sont consommées sous forme de gratin à la moelle durant les fêtes de Noël.

La quenelle est également une recette traditionnelle lyonnaise depuis le XIXème siècle et qui plaît encore aujourd’hui. Une recette à base de farine ou de semoule, la quenelle est également constituée de beurre et de lait, peaufinée avec un parfum de volaille, de veau ou du brochet. Pour la cerise sur le gâteau, ce plat lyonnais est complété par de la sauce savoureuse, notamment de la béchamel ou de la sauce Nantua.

Le chocolat a également son histoire à Lyon, la papillote y a été créée au XVIIIème siècle. On peut citer quelques exemples de spécialités lyonnaises à base de chocolat comme le coussin de Lyon, ou le bâton de Guignol.

Le tablier de Sapeur, préparé avec la fraise de bœuf avec une marinade de vin blanc mâconnais, de la moutarde, du citron et bien sûr l’assaisonnement. Les abats ont toujours tenu une place importante dans la cuisine lyonnaise.

Le Restaurant Paul Bocuse

Le Restaurant familial Paul Bocuse est une des adresses de référence à ne pas louper si vous êtes de passage à Lyon. Un restaurant 3 étoiles depuis 1965, la cuisine proposée au sein de l’établissement est élaborée à partir des ressources du terroir. Le chef triplement étoilé au Guide Michelin est connu mondialement pour son savoir-faire culinaire et son parcours professionnel dans le monde de la gastronomie. Ce dernier intègre le domaine très jeune pour seconder son père et finit par se faire nommer Cuisinier du Siècle ou encore Pape de la Gastronomie.

Dans un cadre convivial et chaleureux, vous pourriez émerveiller vos papilles grâce à une cuisine authentique et savoureuse où le parfum, comme le goût et la textures sont presque impeccables. Vous aurez d’ailleurs l’opportunité de goûter à des plats traditionnels de Lyon avec des touches personnelles du restaurant. Paul Bocuse s’est éteint le 20 janvier 2018, mais il a laissé un bel héritage au sein de cet établissement d’exception absolument à découvrir dans la ville de Lyon.