Madagascar, un pays où tout reste à faire

Lorsque nous avons réfléchi à notre itinéraire de tour du monde, nous avions envisagé de passer par Madagascar.  Faute de réponse du bureau d’ADRA local, cette destination ne fera finalement (malheureusement) pas partie des pays que nous traverserons. Nous savons cependant que les besoins y sont énormes et gardons une pensée pour les équipes d’ADRA sur place…

Il y a quelques mois, nous avons été contactés par Pauline. Celle-ci a souhaité écrire un article sur notre site, où elle décrit les conditions de vie sur place et ce qu’il est possible d’y faire en tant que bénévole. La parole est donc à elle:

« Connaissez-vous Madagascar ? Cette belle île où la vie est douce, où les gens sont toujours souriants, où les paysages sont époustouflants et les plages magnifiques… une image de carte postale dites-vous ? La réalité est pourtant tout autre, ce pays comptant parmi les plus pauvres de la planète, un pays rongé par la corruption, avec des populations vivant avec moins de 2$ par mois, qui n’ont accès ni à des soins médicaux ni à l’eau potable, des enfants qui ne vont pas à l’école afin d’aider leurs parents à travailler dans les champs… Si l’aide humanitaire vous tient à cœur, sachez que vous pouvez venir en aide aux Malgaches dans plusieurs domaines.

 Education et scolarisation

De nos jours, il y a encore énormément d’enfants à Madagascar qui demeurent non scolarisés, en particulier ceux vivant en zones rurales et à des kilomètres des infrastructures scolaires créées par le gouvernement. Sans oublier que ces mêmes infrastructures sont mal-équipées et ne permettent pas aux enfants d’avancer sereinement dans leurs études. Les volontaires qui vont à Madagascar auront donc la mission de venir en aide aux organisations œuvrant dans l’humanitaire sur place dans l’éducation des enfants, leur scolarisation, ainsi que dans la construction d’écoles et de bibliothèques auprès des endroits les plus reculés. L’ONG ADRA a d’ailleurs déjà participé à de l’aide scolaire à Madagascar.

 Aide alimentaire

Certaines régions de Madagascar sont tous les ans frappées par des catastrophes naturelles, notamment sur le littoral. Cyclones, érosions, invasion de criquets… des aides alimentaires d’urgence doivent alors être expédiées aux populations de ces régions pour qu’elles puissent survivre.

Certaines régions arides sont également difficilement cultivables à Madagascar et des associations humanitaires se sont donné comme mission d’aider les populations à rendre ces terres plus fertiles afin qu’elles puissent elles-mêmes subvenir à leurs besoins alimentaires. Raison pour laquelle, des volontaires sont toujours appréciés pour venir en aide à ces associations mais aussi pour sensibiliser les habitants.

 Missions médicales

Les ONG ainsi que les associations humanitaires sur place agissent également souvent dans le domaine médical auprès des différentes régions du pays. Vaccinations gratuites, dépistages gratuits du VIH, détection de maladies oculaires et opérations des yeux, opérations pour les enfants malformés… Les volontaires qui font le voyage à Madagascar pourront donc appuyer ces ONG et associations dans leurs activités comme venir en aide au personnel médical, ou encore offrir eux-mêmes des soins mais seulement à la suite d’une formation.

 Aide aux assainissements

L’accès à l’eau demeure encore un des principaux problèmes de Madagascar, des villages du pays n’ayant toujours pas accès à l’eau potable. En vous proposant volontaires auprès des ONG ou associations sur place, vous vous rendrez alors dans les villages qui n’ont pas accès à l’eau potable pour sensibiliser les populations sur la nécessité de désinfecter l’eau avant de l’utiliser, ainsi que pour réaliser les projets de créations d’infrastructures d’eau potable.

Laissez un petit commentaire : )

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *