Les vacances, c’est le moment de l’année qu’on attend, justement, toute une année. C’est triste, ou c’est bien, au moins on a le temps de les organiser avec amour et envie. L’envie, c’est par là que cela commence. Enfant, mes parents ne juraient que par la sélection d’un camping en Vendée 3 étoiles, destination idéale pour toute la famille. En effet, il ne fait ni trop chaud, ni trop froid, les températures sont souvent agréables. Dormir sous une tente ou dans un mobil-home n’est pas un problème. 

Des plages agréables

Les plages en Vendée sont nombreuses, mais uniquement pour ceux qui n’aiment pas le sable fin. En Vendée, les plages sont plutôt rocheuses, il y a beaucoup de coquillages cassés un peu partout. Mais dans ces conditions, le sable se glisse un peu moins partout. Ce qui, par grand vent, le rend également moins volatil. Et du vent, il y en a beaucoup en Vendée. Il est rare de ne pas être ennuyé par le vent quand on profite de la plage. Mais c’est aussi ce vent qui permet de pratiquer avec une assiduité particulière le cerf-volant. 

Le cerf volant une activité pratiquée sur les plages

Celui de mon père faisait presque deux mètres d’envergure, cela fait grand pour un enfant, mais le voir voler, c’est simplement magique. Ce bruit, si étrange au début, reste gravé dans les mémoires pendant des années. Ce son presque effrayant au premier abord, un genre de bourdonnement, un bruit particulier pour chaque cerf volant. Parce que c’est la matière avec laquelle sont faites les ailes qui va donner un bruit bien précis, une fois associée à la force du vent. 

Une mer pleine de surprise

Au loin, en mer, il est parfois possible de discerner les îles. Elles sont plus facilement visibles la nuit, Grâce, à l’aide des lumières des habitations. Mais c’est toujours un véritable jeu d’essayer de les trouver en pleine journée. Parce que souvent, comme par magie, aidées des différentes brumes et des nuages, elles disparaissent.