A la découverte du la Route 66 aux USA

Après quelques heures de vol depuis NYC, nous voilà à Oklahoma City où l’on s’attend à trouver « les gens les plus gentils d’Amérique » (selon les Américains de l’Est) au milieu de nulle part (ça aussi, selon les Américains de l’Est qui, quand on leur disait qu’on se rendait à Oklahoma City, nous regardait avec une tête complètement interloquée en demandant « But why? »).

On est donc arrivé dans cette ville, qui représente l’Etat le plus central du pays, où les tornades et ouragans frappent plusieurs fois par an en prenant des vies à chacun de leur passage. Oklahoma City, c’est aussi un paysage plus plat que plat et effectivement, des gens adorables.

Notre première nuit en couch surfing a été plus que réussie grâce à Ella et Tara qui nous ont accueillis comme de vieux amis avec une bonne bouteille de vin et un super repas (enfin ! On en pouvait vraiment plus des burgers industriels). On a donc passé la soirée avec ce couple et leurs amies à rigoler et échanger sur nos vies. Bien sûr, on a aussi vécu notre premier tête à tête avec des armes à feux quand Tara est sortie de table et revenue avec son fusil à pompe et son pistolet « unloaded ». On s’est senti bizarre, un peu dérangés, sans trop savoir quoi dire ou faire, mais surtout sans imaginer que ce n’était que le début d’un long défilé des armes de chaque Américain qu’on allait rencontrer. Car oui, c’est aussi un objet de fierté, complètement décomplexé pour chaque concitoyen dont le patriotisme surpasse toute autre valeur.

Le lendemain matin, Ella et Tara nous ont emmenés visiter un peu la ville avant notre départ :

– La boutique à soda de la route 66, connue pour avoir le plus grand nombre de variétés de soda des Etats-Unis. Chacun de nous a choisi un soda et on a donc pu tester le goût Citrouille, Chocolat, Gingembre et Mandarine !

 

– Le monument le plus célèbre de la ville : le mémorial d’Oklahoma City, en souvenir de l’attentat qui a eu lieu ici en 1995 : un terroriste a garé devant un bâtiment public de la ville un camion chargé d’explosif tuant des centaines de civils, dont des enfants. Ce drame a marqué les esprits et le lieu est rempli d’émotions. Encore l’occasion pour nous de comparer le fonctionnement de notre pays face à celui des Etats-Unis…

 

On a continué notre route vers le Texas via la compagnie de bus Greyhound. Ca aussi, c’est une aventure ! A peine à bord du bus, on a tous les deux remarqué que les  passagers n’étaient pas tout à fait comme les Américains qu’on avait rencontré jusqu’à présent : ils ne correspondent à aucune catégorie sociale qu’on peut voir en France ! C’est un mélange entre SDF, drogués, voyous en cavale et personnes de foyers sociaux ! Bref, pas forcément rassurant, mais étonnement, tous sont sympas et super « friendly », aussi bien avec nous qu’avec les autres passagers : au bout d’une demi heure de voyage, tout le monde est ami, comme s’ils se connaissaient de longue date… Au final, une expérience intéressante et partagée avec les autres Americains qui, à chaque fois qu’on parle du Greyhound, nous sortent un : « Greyhound is definitely an experience! ».

Notre passage au Texas, à Amarillo, lui aussi a été incroyable, notamment grâce à David et Charles qui nous ont accueillis pour la nuit. David est un ancien militaire qui a fait plusieurs  guerres dans l’armée américaine ces dernières années et qui est maintenant repassé dans le civil pour devenir infirmier. Pour notre arrivée, David (d’origine Mexicaine mais né au Texas, de même que ses parents) et une de ces collègues nous ont préparés de délicieuses Enchiladas et Flautas mexicaines. La suite de la soirée en leur compagnie a elle aussi été super : plusieurs heures de discussions et de rigolades autour de bières mexicaines avec ce couple absolument génial. L’accueil était au-delà de toutes attentes, encore une fois les Américains du centre étaient à la hauteur de leur réputation !

 

Le lendemain, direction Albuquerque ! Après avoir été bloqué plus de 4h dans le fameux bus Greyhound qui a lâché au milieu de nulle part (sacrée aventure ça aussi mais qui nous a permis de contempler un fabuleux lever de lune au milieu du désert), on est arrivé chez Kate et Arik, un autre couple de CouchSurfer qui nous a hébergés pour une nuit et nous a encore une fois, traités comme des membres de la famille. Kate est en internat de médecine, Arik finit ses études de professeur. Ils ont tous les deux une petite maison bohème et un ancien mini van avec lequel ils voyagent à travers les Rocky Mountains et la Californie. Ils nous ont fait gouter les spécialités régionales, des plats aux influences mexicaines agrémentés de piments rouge et verts de la région. Si vous avez l’occasion de passer au nouveau mexique, demandez « Christmas », mélange des deux piments adorés des locaux, mais attention ça pique !

Pour profiter un peu plus du Nouveau-Mexique, qui nous plait beaucoup, on a décidé de  passer quelques jours à Santa Fe avec une voiture de location (surclassée en mini van de 8 places, comme de vrais Américains) où on a découvert les bijoux et l’art des Indiens d’Amérique, des réserves Indiennes, des paysages magnifiques, et une architecture incroyable qui nous rappelle les maisons de Lucky Luke. Randonnée (ça fait du bien de respirer de l’air pur et de faire un peu d’exercice), spa dans les hauteurs et pic nics en montagne ont été nos principales occupations de ces quelques jours. On a adoré.

 

Après le Nouveau-Mexique, on est remonté dans notre bus préféré pour se diriger vers l’Arizona avec un stop à Flagstaff pour voir le Grand Canyon, à couper le souffle. En fait, ça a été pour tous les deux l’étape la plus marquante de ce voyage : le canyon s’étend à perte de vue, à tel point qu’on a du mal à comprendre comment un tel paysage peut exister et a pu un jour se former. On a eu l’occasion de l’observer de différents points de vue, de descendre le long de la falaise sur de petits chemins en pierre (attention au vertige, ça donne le tournis quand on regarde en bas!) et quel que soit l’angle, c’est tout aussi extraordinaire. A l’auberge, on a rencontré tout un tas de personnes géniales dont Lena, qui fera la Route 1 de Los Angeles à San Francisco avec nous.

 

Enfin, pour la dernière étape de notre périple avant d’arriver en Californie, direction Las Vegas, la ville du vice et de la démesure, où nous serons hébergés par la mère d’une amie de Faustine : superbe maison avec piscine dans laquelle nous pouvons disposer d’un étage entier ! Le rêve, après toutes ces nuits à dormir dans des auberges de jeunesses ou chez des Couchsurfers.

 

La ville est incroyable, tout est tellement spectaculaire et illuminé : le Caesar Palace, le Bellagio, le Paris, le Venice, Fremont Street… et à l’intérieur des casinos, c’est encore plus incroyable, des machines et tapis de jeu à perte de vue ! On ne jouera qu’une vingtaine de Dollars, mais après en avoir gagné plus du double puis tout reperdu (que d’émotions !), on s’eclipse pour éviter de jouer le budget du voyage …

Départ de la gare de Vegas, pour un dernier voyage en Greyhound en direction de la Californie..

source : tourdumondea2.com

Laissez un petit commentaire : )

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *