Ce qu’il faut absolument visiter en Guadeloupe

– La Pointe des Châteaux.

En quittant Saint-François, longer la bande de terre qui vous conduira jusqu’au cul de sac  de La Pointe des Châteaux.
Vous y découvrirez les plages de L’Anse à La Gourde, la Pointe Tarare (où l’on peut faire du nudisme) et l’Anse à Plumes, derrière la Grande Saline.
Superbes plages de sable blanc, mais très peu ombragées.
Attention si vous vous baignez à La Pointe des Châteaux, la mer est forte et les vagues houleuses. Pour vous donnez une idée, cette partie extrême de l’île, aux rochers déchiquetés, ressemble étonnamment à la Pointe-du-Raz dans le Finistère en Bretagne. C’est la première remarque que font les touristes quand ils découvrent La Pointe des Châteaux.

 

– Le Parc National de La GUADELOUPE par la Route de la Traversée des Mamelles, une des plus belles forêts tropicales des Antilles.
Vous vous promènerez à travers une végétation luxuriante, avec des fougères arborescentes qui peuvent atteindre 15 mètres de haut, des orchidées, des châtaigniers, une forêt luxuriante qui comblera les amoureux de la nature et des espèces protégées.
Sans oublier aussi la richesse de la faune, avec la présence du titi-racoon, raton-laveur typique de la GUADELOUPE devenu la mascotte du Parc Naturel.

 

– Les Chutes du Carbet, magnifiques cascades, situées à l’intérieur du Parc National, que je vous conseille de voir absolument.

Vous pourrez même vous baigner aux pieds des cascades, si bien entendu, vous ne craignez pas l’eau froide car il faut savoir que les eaux des rivières ou cascades sont plus froides  que l’eau de mer qui avoisine les 28°.

 

– Les Plantations de bananes à Capesterre qui longent le bord des routes.

 

– Les Portes d’Enfer du Moule offrent un décor sauvage et des falaises abruptes qui rappellent énormément les falaises d’Etretat en Normandie.
Très beau spectacle qui s’offre à nos yeux.

 

– La Soufrière
Point culminant de La GUADELOUPE plus de 1400 m d’altitude.
Ne pas oublier de se munir d’une petite veste ou d’un lainage, car la température est plutôt basse.
Et je vous recommande de faire l’ascension de la Soufrière très tôt le matin, entre 7h et 10h, avant que les nuages n’envahissent le sommet du volcan et vous privent de la visibilté, avec une chance, par beau temps, de voir le chapelet d’îles que forment Les SAINTES, dépendances de La GUADELOUPE .

– Le marché très coloré et pittoresque de Pointe-à-Pitre.
Si vous aimez les fruits au parfum exotique, vous pourrez voir sur les étals, se côtoyer mangues, maracudjas, quénettes, letchies, caramboles, bananes, noix de coco …
Les légumes typiques des Antilles : avocats, ignames, patates douces, christophines, gombos …
N’hésitez pas à négocier les prix annoncés … souvent élevés au départ, ils peuvent être à la baisse, si vous le demandez gentiment et avec le sourire.
Les Antillais sont très gentils et aiment les touristes, ceux qui leur parlent sans arrogance.

 

– Les plages de Sainte-Anne et du Club Méditerranée « La Caravelle » sous une rangée de cocotiers.
La mer a une couleur vert émeraude, due à la richesse des coraux et des fonds marins.
Vous pourrez vous adonner aux joies de la mer, faire du pédalo, ramasser des coquillages ou lézarder au soleil, mais soyez très prudents avec le soleil, qui ne plaisante. Pensez à vous protéger avec une crème solaire adaptée à votre peau, en tenant compte de sa sensibilité.

 

– L’ilet du Gosier, situé juste en face du Gosier, zone touristique de la Guadeloupe, avec de magnifiques plages, en bordure des hôtels.
Possibilité de faire de la plongée sous-marine.

 

– La plage des Raisins Clairs à Saint-François, bordée de raisiniers.
Sa particularité vient du fait de la présence de nombreux  arbres qui portent des fruits appelés « raisins bord de mer » expression purement locale.

 

– La plage de Grande Anse à Deshaies, immense plage, sable à perte de vue et eau limpide de la mer des Caraïbes.
L’eau est profonde à quelques mètres du bord de la plage … il vaut mieux savoir bien nager ou ne pas trop s’éloigner, dans le cas contraire.

 

– La plage ombragée de L’Anse Laborde à Anse-Bertrand.
Petite plage plutôt familiale, sans caractéristique particulière, à découvrir juste pour sa beauté sauvage.

 

– La plage de la Baie du Moule, avec en toile de fond une barrière de corail,  où des vagues énormes viennent mourir et feront le bonheur des surfeurs.

Oui vous l’aurez compris, les sites touristiques occupent une large place dans la découverte de La Guadeloupe n’a pas fini de susciter l’émerveillement.

Mais bien sûr la visite ne s’arrête pas là, une escale quotidienne dans les restaurants antillais s’impose, pour découvrir la gastronomie antillaise, tous ces plats au parfum exotique qui font le charme de la cuisine créole.

Petite précaution sage à prendre : goûtez un plat épicé, à petites doses au début, pour découvrir et s’habituer au piment qui est très relevé aux Antilles. Le piment est un ingrédient incontournable de la cuisine créole.

Laissez un petit commentaire : )

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *