Visiter les Philippines en 2 semaines

Ici, aux Philippines, on a prévu de passer l’essentiel de notre périple sur l’île de Palawan. D’après les voyageurs, c’est une des plus belles de l’archipel sans être encore trop défigurée par le tourisme de masse.

On arrive donc à Puerto Princesa, la capitale de Palawan. Avec deux semaines devant nous, on est décidés à prendre notre temps. On loue donc une petite auberge pas chère pour quelques nuits ici. C’est chez Ray qu’on atterrit, un Philippin d’une cinquantaine d’années qui a laissé femme et enfant en Australie pour revenir sur sa terre natale réaliser son rêve : avoir un endroit à lui où il accueillera les voyageurs du monde et leur fera découvrir son pays qu’il aime tant. Pari réussi, à peine sommes nous installés que nous nous sentons déjà chez nous. L’endroit n’est pas luxueux mais réunit tout ce qui nous a manqué pendant ces derniers mois en Océanie : une wifi gratuite qui marche bien, une salle de bain privée et le tout pour une somme modique. Mais ce qui rend cet endroit aussi sympa, c’est vraiment le propriétaire. On sympathise tout de suite avec Ray qui nous raconte les anecdotes de ses clients, toujours en se marrant. Il a le cœur sur la main et propose d’office de nous prêter son scooter pour qu’on aille au festival annuel, qui a lieu à quelques kilometres d’ici, où on pourra diner en écoutant des groupes de musique locaux.

Le lendemain, sur les conseils de notre hôte, on se rend à Pristin Beach, une petite plage de la ville. Il n’y en a pas beaucoup, bien qu’on soit sur une péninsule et on comprendra vite pourquoi. Le contour de l’île est une décharge géante. Les seules plages propres et jolies sont en fait payantes pour pouvoir financer leur nettoyage quotidien. Ainsi, notre plage est délimitée par une barrière de bambous à travers laquelle on peut voir les bouteilles en plastique et différentes ordures qui recouvrent la plage d’à côté.

Le temps est hostile, la saison des pluies vient de commencer et les tempêtes arrivent en général dans le courant de l’après-midi.

IMG_5704

Le soir venu, on se rend à Baywalk, le petit port de la ville où des stands de poissons grillés sont installés tout le long de la baie pour la soirée. Ici, on choisit son poisson et les cuisiniers le font griller devant nous avant de nous le servir accompagné de riz. C’est avec une bonne bière qu’on le déguste face à la mer. C’est délicieux et l’atmosphère est vraiment sympa.

Le jour suivant, décidés à visiter les environs, nous partons en excursion à la rivière souterraine. Cette « merveille de la nature » comme ils l’appellent est située à 1h30 de la ville dans le petit village de Sabang. Elle fait 8 km de long mais n’est pas ouverte aux visites au delà du 1er km. Pour y accéder, il faut prendre un premier bateau à partir de la plage principale qui nous mène à une petite plage et de là, nous traversons à pied un bout de foret habitée par les macaques. On se retrouve alors nez à nez avec l’entrée de la grotte et la lagune qui l’entoure.

IMG_5736

De là, une petite barque nous emmène visiter la rivière souterraine. A peine pénétrés dans la roche, on est plongés dans le noir total  et c’est seulement à la lumière de la torche du guide que nous pouvons distinguer les formes des stalactites. Ray nous a également prêté sa lampe ce qui nous permet d’observer les milliers de chauve-souris pendues au plafond. Cet endroit est vraiment étrange et nous rappelle un peu les cenotes du Mexique !

IMG_5752

Le lendemain, on quitte enfin la capitale pour partir vers le Nord. Avant de nous rendre à El Nido, LA destination phare, on décide de s’arrêter quelques jours à Port Barton, un petit village au bord de la mer qui se trouve à mi-chemin.  Ici, il y a seulement 2 rues et une plage qui fait quelques centaines de mètres de long. Malheureusement, la mer est infestée de méduses. C’est à peine rentrés dans la mer (jusqu’au genou) que nous avons eu la première piqûre !

IMG_5780

Les couchers de soleil sont aussi magnifiques à Port Barton.

IMG_5786

Après ces quelques jours de repos à lire et à faire du yoga au bord de la plage, on mange une dernière crêpe au restaurant français du village et on part en direction d’El Nido. On est impatients de découvrir l’archipel des Bacuits, apparemment l’un des plus beaux du monde.

Cependant l’arrivée est quelque peu décevante. On avait bien lu que ce n’était pas la plus jolie des villes balnéaires mais on ne s’attendait pas à se retrouver face à un concentré de constructions anarchiques donnant sur une plage sale et bondée de bateaux touristiques ! Nous qui avions prévu d’y passer une semaine, on va devoir se trouver un coin plus sympa.

On profite quand même de notre passage ici pour faire le tour des îles en bateau qu’on attendait tant. L’excursion comprend plusieurs arrêts dont des plages, des lagunes et des spots de snorkeling pour découvrir les fonds marins. Le tout avec un déjeuner de poissons grillés sur le pont du bateau, au milieu d’un paysage paradisiaque.

IMG_5796

IMG_5825

Chaque étape de l’excursion est plus belle que la précédente. On est complètement émerveillés devant des eaux si claires, des rochers si impressionnants et des fonds si colorés.

IMG_5815

La journée a été fantastique, on en a pris plein les yeux ! On comprend maintenant l’engouement des visiteurs pour cette partie de l’île.

Pour la suite du voyage, on nous a recommandé une petite plage loin de l’agitation d’El Nido, à environ 1h30 en van. Pour nous y rendre, nous passons à travers des champs de riz où les paysans travaillent en famille. Ils labourent manuellement avec des bœufs. Cochons, chèvres, chiens et poules semblent vivre sur la route et se poussent à peine lors de notre passage.

IMG_5874

On arrive à Tapik Beach où nous sommes accueillis par Randi, le propriétaire des lieux. C’est très calme ici, non seulement il n’y a pas d’autres hôtels sur la plage mais en plus, nous sommes les seuls résidents de l’hôtel avec un autre couple en lune de miel. C’est l’endroit parfait pour un repos complet, loin de l’agitation d’El Nido. Il n’y a rien d’autre à faire que lire dans un coin du jardin ou se ballader sur la plage !

IMG_5862

C’est aussi très nature. D’ailleurs, nous dormons dans un petit bungalow en bambou sans portes ni fenêtres niché sur la montagne face à la mer ! C’est très rudimentaire mais la vue est superbe.

IMG_5863

Pour varier un peu les plaisirs, on se joint aux jeunes mariés (enfin, jeune pour la mariée, philippine, son mari, américain, en a au moins 80) pour une excursion dans les îles avoisinantes. C’est donc à bord d’un petit bateau que nous partons tous les 4 explorer des plages totalement vierges et faire du snorkeling dans des fonds marins magnifiques. On verra même une famille de poissons clowns qu’on pourra presque toucher. On a l’impression d’être les seuls êtres humains à 50 km à la ronde, les plages et spots de plongée sont absolument merveilleux.

IMG_5844

En milieu de journée, la pluie nous rattrape accompagnée de coups de tonnerre terrifiants ! On en mène pas large sur notre petit bateau.. Cependant, le spectacle des gouttes de pluie sur la mer, qui transforment sa couleur, est à couper le souffle.

IMG_5853

IMG_5859

Après cette belle aventure et une autre journée à se relaxer à Tapik, nous rejoignons Puerto Princesa pour encore quelques jours chez notre ami Ray où nous allons pouvoir avancer sur nos recherches de boulot ! On en profite  pour retourner à Baywalk se gaver de poisson frais grillé.

IMG_5895

Avant de retourner vers la Thaïlande, nous passons une dernière soirée à Manille chez un ami de Faustine, expatrié aux Philippines depuis 1 an. C’est la fête de la musique et son bar français préféré reçoit des groupes de musique live pour l’occasion.

On passe une super soirée et ça nous permet d’en apprendre plus sur le pays et sa culture, vus par des français vivant ici. Prochaine étape : l’île de Koh Phangan en Thailande où nous allons respectivement faire des stages de yoga et de boxe thai.

source : tourdumondea2.com

Laissez un petit commentaire : )

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *